Les journées du Patrimoine à Saint Louis

Environ 450 personnes sont passées par l'église Saint Louis en ces journées du patrimoine 2017. Elles ont pu découvrir ou redécouvrir le lieu, et rencontrer des artistes.

IMG_0866.JPG

Parmi ceux ci, on ne pouvait pas manquer les madones de Serge Destoop, habitant du quartier et membre de l'association Les sens du lieu. "Je prends des cours de dessins au centre Boilly. J'aime le fusain et l'acrylique. Je dessine depuis 5-6 ans, je reproduis surtout des visages. C'est ma première expo !"

IMG_0870.JPG

Françoise Lermytte elle a choisit de partager son amour des briques et des cheminées. "J'habite Tourcoing non loin d'une cheminée d 'usine. Elle représente pour moi une sort de bijou, elle symbolise la vie des gens qui y ont travaillé. Je prend des cours de dessin à l'ESA, j'aime les crayons de couleurs et les feutres. J'en fais en 3D aussi."

IMG_0874.JPG

Thomas Roeland a 15 ans. Il est venu avec quelques objets de sa collection, des cloches. Il en a déjà 215!! Habitant du quartier, il est passionné par les cloches depuis tout petit. "Ma passion s'est confirmée à l'âge de 9 ans lorsque je suis monté au clocher de St Christophe à Tourcoing. J'ai eu peur, mais l'année suivante, j'y suis retourné. Depuis, je prend des cours de carillon." 

Comment est - il arrivé à St Louis ? En tapant à la porte de l'église et en demandant d'y monter, tout simplement ! "J'ai dû insister" sourit-il. A force de persévérance, il a réalisé son rêve : aller sonner les cloches à la corde. C'est d'ailleurs ce qu'il a fait durant ces journées du patrimoine ! "J'adore le son des cloches. La corde, c'est ce que je préfère, et cela se perd, aujourd'hui, beaucoup de cloches sont motorisées..."

Ce mélomane à l'oreille absolue pratique plusieurs instruments de musique : guitare, batterie, piano, contrebasse. Mais la cloche reste sa préférée.

Il veut continuer à vivre cette passion "pour sauvegarder le patrimoine campanaire en péril". Il fera donc un BAC pro fonderie suivi d'un BTS. "Je serai fondeur de cloches et campanologue, c'est à dire celui qui établit les diagnostiques concernant les cloches".

Il sait déjà qu'il veut travailler pour l'entreprise Paccard. Il y fera d'ailleurs un stage d'observation d'une semaine (il est en 3e) en décembre 2017, près d'Annecy.

IMG_0923.JPG

Tairou Bodian est Sénégalais. Il est déjà venu plusieurs fois exposer à l'église St Louis, et en fait sa résidence d'artiste. Peintre professionnel, il a fait les beaux arts à Dakar, et expose en France depuis 2008. Sa spécialité est la peinture au couteau, très colorée : "Les femmes sénégalaise sont toujours en boubous, les couleurs représentent pour moi la beauté des femmes. Je les peins souvent. J'aime représenter l'ambiance de mon pays, des marchés et de la pêche, la vie sénégalaise".

Cliquez ici pour découvrir son oeuvre

IMG_0878.JPG

Ludovic Flamme est couvreur pour Toitsur, véritable touche-à-tout. C'est lui qui a créé le nouveau bar de l'église. Il vit dans l'église St Louis depuis 4 ans. En plus de son travail à Toitsur, il a développé depuis 4 ans un sens artistique : il travaille le zinc récupéré ça et là. Il en fait des objets de décoration uniques, d'une grande finesse. "Je ne fais pas de plans lorsque je travaille le zinc, je me laisse inspirer par le morceau que j'ai devant moi, c'est l'instinct qui parle".

Cliquez ici pour découvrir son oeuvre

dachuanzangESA.jpg

En collaboration avec l'école supérieur d'art (ESA), l'artiste chinois Dachuan Zhang présentait son exposition, "permettant certainement de confirmer l’idée que la notion de
« patrimoine »
va bien au-delà d’une sauvegarde des vieilles pierres, mais qu’elle concerne surtout l’humanité tout entière, dans un souci de préservation de notre planète en danger. "

caroline

tourcoing