Plein FAR sur... Sport et églises au Québec

CC0 Public Domain

Il y a 10 ans, le nombre de lieux de culte reconvertis s’élevait à 30/an. En 2012, 7% été transformés en maisons privées, 8% en lieux culturels, 12% démolis et 17% reconvertis en un autre lieu de culte.

L’esprit sportif

Aujourd’hui, des anciens lieux de cultes du Québec accueillent des espaces sportifs, mais cela n’a pas toujours été imaginable. En 2007, le thème du sport et de l’Église a fait état d’une thèse : « L’Église et le sport au Québec à la lumière du concept d’acculturation » par Roger Boileau, doctorant en sociologie. Il est également possible de découvrir un article de 2013 de Roger Boileau intitulé « Du refus à l’acceptation : l’Église et le sport au Québec » diffusé et préservé par ERUDIT (dont la mission est de promouvoir et valoriser la recherche universitaire). Roger Boileau nous apprend alors dans cet écrit très intéressant, qu’au Québec, le sport est arrivé en même temps que la culture anglophone à la fin de la Nouvelle France et que cela a bouleversé le quotidien de l’Église par le rapport aux corps et leurs proximités, les habitudes vestimentaires, le nouveau vocabulaire anglophone, et les nouvelles dates ajoutées au calendrier qui se calquaient alors sur l’agenda religieux. Petit à petit, l’Église accepte le sport et de ce fait l’association des cultures francophone et anglophone. Ainsi, se sont développées des infrastructures sportives et des événements liés aux loisirs, en accord avec les diocèses et les paroisses.

Quelques exemples de reconversion

En 2009 à Sherbrooke , l’ancienne église se transforme en centre d’escalade. Aussi, à l'automne 2017 verra le jour à l’ancienne église de Saguenay, un autre centre d’escalade imaginé par le groupe Beta Crux. Drôle de destin pour ces deux églises aux noms communs.
L’escalade se développe en masse sur le pays, et de tels lieux clos en péril sont des opportunités pour ces projets qui demandent, hauteur et espace. De plus, ces reconversions font échos à la volonté du pays de développer des lieux dédiés aux activités sportives et de loisirs.
L’ancienne église Saint-Esprit héberge également depuis 2003 l’école de cirque du Québec. « L’école est un lieu d’activités récréatives, de formation professionnelle, de recherches et de création en arts du cirque. »
A Montréal, le centre sportif et culturel du collège Mont-Royal est intégré dans une église moderne, l’église Saint-Bernard. Alors que la Nef accueille une « aire de jeux », une chapelle est maintenue pour offrir un lieu de culte et de recueillement. C’est un exemple qui reste surprenant par la mixité des usages dans un tel lieu.

 

FARLAB

tourcoing