Vous recherchez quelque chose sur notre site ?

laboratoire citoyen.png

Lab: "laboratoire de citoyens réunis autour de projets communs" Essayer, Innover, Recommencer Et Ne Jamais Abandonner !

Plus qu'une association, FAR LAB se doit d'être un véritable mouvement citoyen

 

FARLAB, élan collectif pluridisciplinaire de notre société, rassemble et associe les acteurs autour de projets communs. FARLAB favorise les échanges et le lien social, dynamise le territoire, préserve le patrimoine et met en valeur les métiers d'art.

 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! 

 
 
Extérieur2ps.jpg

Saint Louis, le projet éprouvette FARLAB.

FARLAB est né suite au rêve fou de Silvany Hoarau de redonner vie à un lieu voué à la destruction. Transmettre le patrimoine, les valeurs du lieu, la mémoire et les savoir-faire; respecter l'architecture, permettre aux visiteurs de réintégrer cet espace abandonné; faire d'un projet socioculturel à l'initiative d'un particulier, un projet d'intérêt collectif. " Servir Sans asservir ni Jamais se Servir"

Découvrez Saint Louis ici

11.Bureau suspendu.jpg

"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait" Mark Twain

 
C’est un chantier pas comme les autres. Un chantier où l’on entre en chuchotant, où l’on se hisse en harnais en haut d’un clocher. Et où les rayons du soleil dansent à travers les vitraux.
— Stéphane Kovacs, Le Figaro
l’Association FAR LAB , un laboratoire citoyen pour accompagner les porteurs de projets de reconversion d’églises en infrastructures utiles à tous , dans le respect du patrimoine.
— Marie Lepesant, Vieilles Maisons Françaises
L’église Saint-Louis, dans un quartier populaire de Tourcoing, a échappé à la démolition et connait une reconversion exemplaire, tournée vers l’économie sociale et solidaire. Bluffant!
— Le Pelerin, 9 mars 2017
Entre 4 000 et 5 000 églises appartiennent encore aux diocèses. On estime que dans les années à venir 25 à 50 % seront mises en vente. Ce qui veut dire que l’on va vendre, au bas mot, plus de 1 000 églises.
— Patrice Besse, Le Parisien